The Square

Ruben Östlund, Suède, 2017o

s
vretour

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d'un musée d'art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée The Square, autour d'une installation incitant les visiteurs à l'altruisme et leur rappelant leur devoir à l'égard de leurs prochains.

Puissant et hilarant, le film a obtenu la Palme d'or du Festival de Cannes 2017. La mise en scène est là, le cadre et la lumière. A voir, absolument. Pour rire. De nous, notamment.

Lorenzo Ciavarini Azzi

The Square, qui fait semblant de régler son compte à l'art contemporain, est un jeu de massacre tout-terrain. L'homme moderne, avec sa bonne conscience, en sort crucifié, éviscéré. Le spectacle est réjouissant.

Eric Neuhoff

Cette nouvelle fable réjouissante vise ainsi la cible favorite de cet auteur scandinave émule de Buñuel : la bourgeoisie (dont il est issu) et à travers elle, bien sûr, les ambiguïtés du fameux "modèle suédois". Sauf qu'elle le fait d'une manière plus ample qu'auparavant. Ici, Ruben Östlund repousse en effet les limites de la performance artistique... comme celles de la morale. C'est dire si The Square est percutant.

Alain Masson

In Ruben Östlunds Satire, diesjähriger Gewinner der Goldenen Palme in Cannes, gerät das Luxusleben eines Kurators für zeitgenössische Kunst (Claes Bang) aus der Bahn. Toller, extrem zynischer Film über die Angst, durch Kunst nur soziale und animalische Kräfte zu beherrschen, die jederzeit ausbrechen und einem an die Gurgel springen können. Außerdem spielt Elisabeth Moss mit, wie immer brillant.

Philipp Stadelmaier

Dass eine Komödie 2017 die Goldene Palme gewonnen hat, ist bemerkenswert genug. Dass sie von Ruben Östlund («Turist») kommt, dem Wohlstandszertrümmerer und Fallensteller im Reich der westlichen Selbstzufriedenheit, ist Grund für ein Fest. Auch wenn dieser Film sehr episodisch daherkommt und zum Plakativen neigt: Unterwegs spiesst er alles auf -- Virilität, Kunstjargon, moralische Heuchelei und unsere äusserst notdürftig zivilisierte Primitivität. Dafür gabs eine Oscarnomination als bester fremdsprachiger Film.

Pascal Blum

Galerie photoso

Le Figaro, 07/07/2017
© Tous droits réservés Le Figaro. Fourni par Le Figaro Archiv
Filmexplorer, 16/10/2017
© Tous droits réservés Filmexplorer. Fourni par Filmexplorer Archiv
The Hollywood Reporter, 18/05/2017
© Tous droits réservés The Hollywood Reporter. Fourni par The Hollywood Reporter Archiv
fourbythreemagazine.com, 24/07/2018
© Tous droits réservés fourbythreemagazine.com. Fourni par fourbythreemagazine.com Archiv
Neue Zürcher Zeitung, 24/10/2017
© Tous droits réservés Neue Zürcher Zeitung. Fourni par Neue Zürcher Zeitung Archiv
20/10/2017
© Tous droits réservés Frankfurter Allgemeine Zeitung. Fourni par Frankfurter Allgemeine Zeitung Archiv
Video Essay: The Origins of Ruben Östlund’s Long-Take Style
Mathias Korsgaard / 16:9 Film Journal
en / 13/11/2017 / 11‘42‘‘

Meeting Ruben Östlund
Simon Philippe / Gump
en / 13/11/2017 / 42‘23‘‘

Anatomy of a Scene
Ruben Östlund / The New York Times
en / 13/11/2017 / 2‘50‘‘

Audience Reactions from Cannes
N.N. / MovieZine
en / 13/11/2017 / 3‘30‘‘

Interview with Ruben Östlund
/ Cinemien
en / 30/10/2017 / 8‘44‘‘

Données du filmo

Genre
Drame, Comédie
Durée
151 Min.
Langues originales
Suédois, Anglais
Prix importants
Cannes 2017: Palme d’or | Prix du cinéma européen 2017: Meilleur film
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation7,2/10
IMDB:
7,2 (53516)
Cinefile-User:
6,6 (20)
Critiques :
7,6 (5) q

Casting & Equipe techniqueo

Claes BangChristian
Elisabeth MossAnne
Dominic WestJulian
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Video Essay: The Origins of Ruben Östlund’s Long-Take Style
16:9 Film Journal, en , 11‘42‘‘
s
Meeting Ruben Östlund
Gump, en , 42‘23‘‘
s
Anatomy of a Scene
The New York Times, en , 2‘50‘‘
s
Audience Reactions from Cannes
MovieZine, en , 3‘30‘‘
s
Interview with Ruben Östlund
Cinemien, en , 8‘44‘‘
s
gPresse écrite
Critique Le Figaro
Marie-Noëlle Tranchant
s
Critique Filmexplorer
Giuseppe Di Salvatore
s
Critique The Hollywood Reporter
Todd McCarthy
s
Essay: The Art of Being Human
fourbythreemagazine.com / Christine Jakobson
s
Critique Neue Zürcher Zeitung
Björn Hayer
s
Critique Frankfurter Allgemeine Zeitung
Andreas Kilb
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.