Hable con ella

Pedro Almodóvar, Espagne, 2002o

s
vretour

Benigno, un jeune infirmier, et Marco, un écrivain d'une quarantaine d'années, se rendent, chacun de son côté, à un spectacle de Pina Bausch, Café Müller. Ils sont assis l'un à côté de l'autre. La pièce est si émouvante que Marco éclate en sanglots. Apercevant les larmes de son voisin, Benigno aimerait lui faire part de son émotion, mais il n'ose pas. Quelques mois plus tard, les deux hommes se retrouvent dans d'autres circonstances, à la clinique El Bosque, où travaille Benigno. Lydia, la petite amie de Marco, torero professionnel, est plongée dans un profond coma suite à un accident survenu lors d'une corrida. Benigno, quant à lui, est au chevet d'Alicia, une jeune danseuse également dans le coma. Lorsque Marco passe à côté de la chambre d'Alicia, Benigno, sans hésiter, s'approche de lui. C'est le début d'une grande amitié quelque peu mouvementée.

Le quatorzième long métrage du cinéaste espagnol révèle la maturité de l'ex-enfant terrible de la Movida. A la faveur de l'amitié entre deux hommes réunis au chevet des femmes qu'ils aiment, se noue un mélodrame d'une beauté renversante.

Jacques Mandelbaum

Un chef-d'oeuvre, entre feuilleton et mélodrame. Parle avec elle est un ample chant mélancolique sur la chair etl'esprit, le désir et les sentiments, la foi et la folie, l'art et la mort. Où le style n'écrase jamais son propos, mais le sert et le réhausse.

Serge Kaganski

Non seulement Pedro n'a rien perdu de son humour mais, surtout, la subtilité de son script, qui joue habilement avec la chronologie, et sa mise en scène, qui coupe impitoyablement les scènes quand le démon larmoyant menace de se pointer, font de son petit dernier une notable réussite mélodramatique, genre casse-gueule entre tous.

Olivier De Bruyn

Motivspiegelungen, kühne Zeitsprünge und Auslassungen, Schicksalsschäge, grosse Gefühle und Wendungen, die jeder Wahrscheinlichkeit spotten: Wie schon in Carne Tremula und Todo sobre mi madre zeigen sich Reife und Meisterschaft des einstigen Enfant terrible der spanischen Nach-Franco-Zeit hier an der absoluten Selbstverständlichkeit, mit der Almodóvar die formalen und emotionalen Amplituden des Melodrams ausreizt. Obschon mal wieder Unerhörtes geschieht – Sex mit einer Komapatientin, eine Geburt als Wiederkehr von den Toten –, sind die Tabubrüche kein Selbstzweck. Der Menschenfreund und -kenner Almodóvar nimmt seine Figuren auch unter den absurdsten Umständen ernst und lotet vorbehaltlos aus, was sie umtreibt. Nichts Menschliches ist ihm fremd.

Andreas Furler

Galerie photoso

àVoir-àLire, 19/10/2014
© Tous droits réservés àVoir-àLire. Fourni par àVoir-àLire Archiv
Les Inrockuptibles, 31/12/2001
© Tous droits réservés Les Inrockuptibles. Fourni par Les Inrockuptibles Archiv
Variety, 19/03/2002
© Tous droits réservés Variety. Fourni par Variety Archiv
rogerebert.com, 24/12/2002
© Tous droits réservés rogerebert.com. Fourni par rogerebert.com Archiv
16/05/2010
© Tous droits réservés Süddeutsche Zeitung. Fourni par Süddeutsche Zeitung Archiv
Spiegel Online, 07/08/2002
© Tous droits réservés Spiegel Online. Fourni par Spiegel Online Archiv
Die Karriere von Pedro Almodovar
/ ARTE
de / 08/05/2019 / 06‘35‘‘

Pedro Almodóvar Wins an Oscar for Best Original Screenplay
/ Oscars
en / 18/09/2013 / 03‘12‘‘

Critique vidéo
/ INA Culture
fr / 01/07/2012 / 2‘14‘‘

Données du filmo

Autres titres
Sprich mit ihr DE
Parle avec elle FR
Talk to Her EN
Genre
Drame, Romance
Durée
112 Min.
Langue originale
Espagnol
Prix importants
Oscar 2003: Meilleur scénario original | Prix du cinéma européen 2003: Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation7,9/10
IMDB:
7,9 (103325)
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes q

Casting & Equipe techniqueo

Leonor WatlingAlicia
Rosario FloresLydia
Javier CámaraBenigno
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Die Karriere von Pedro Almodovar
ARTE, de , 06‘35‘‘
s
Pedro Almodóvar Wins an Oscar for Best Original Screenplay
Oscars, en , 03‘12‘‘
s
Critique vidéo
INA Culture, fr , 2‘14‘‘
s
gPresse écrite
Critique àVoir-àLire
Catherine Le Ferrand
s
Critique Les Inrockuptibles
Serge Kaganski
s
Critique Variety
Jonathan Holland
s
Critique rogerebert.com
Roger Ebert
s
Critique Süddeutsche Zeitung
H.G. Pflaum
s
Critique Spiegel Online
Oliver Hüttmann
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.