e

Luc Besson, France, 2019o

s
vretour

Les Matriochka sont des poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Chaque poupée en cache une autre. Anna est une jolie femme de 24 ans, mais qui est-elle vraiment et combien de femmes se cachent en elle ? Est-ce une simple vendeuse de poupées sur le marché de Moscou ? Un top model qui défile à Paris ? Une tueuse qui ensanglante Milan ? Un flic corrompu ? Un agent double ? Ou tout simplement une redoutable joueuse d’échecs ? Il faudra attendre la fin de la partie pour savoir qui est vraiment Anna.

Luc Besson livre une version plus contemporaine mais moins attachante de son film culte de 1990.

Nicole Vulser

Le long-métrage, bourré de scènes d'action il est vrai maîtrisées, n'est que le pâle remake d'un film culte dont le réalisateur semble avoir perdu l'inspiration et le mojo.

Christophe Carrière

Anna is entertainingly put together, but it might be hard to be entertained by it. Last year, the director was accused by a number of women of sexual assault, which he has denied. It’s hard not to be reminded of such matters when watching a film that often turns on seduction and shifting power dynamics in male-female relations. “Anna” can’t live in a vacuum.

Bilge Ebiri

Eine schöne Frau macht reihenweise Männer nieder: Hat Luc Besson noch einmal «Lucy» gedreht? Schön wärs: «Anna» gleicht viel stärker dem mässigen Jennifer-Lawrence-Film «Red Sparrow» -- bis hin zur Tatsache, dass die russischen Figuren vorwiegend Englisch mit Akzent sprechen. Besson setzt eine wirre Erzählstruktur voller Zeitsprünge drauf, sodass grad gar keine Freude aufkommen mag.

ggs

Eines hat Luc Besson in all der Zeit nie geschafft, in der wir seinen hochstilisierten, manchmal übertrieben albernen bis trashigen Ballereien zusahen, bevölkert mit ihren androgynen Superfrauen: so richtig zu langweilen. Nun hat er das oberste Gebot des Filmemachens, wie Billy Wilder es nannte, gebrochen und mit «Anna» seinen bis jetzt uninspiriertesten und fadesten Film gedreht.

Tobias Sedlmaier

Galerie photoso

Première, 08/07/2019
© Tous droits réservés Première. Fourni par Première Archiv
The Los Angeles Times, 19/06/2019
© Tous droits réservés The Los Angeles Times. Fourni par The Los Angeles Times Archiv
vulture.com, 12/06/2019
© Tous droits réservés vulture.com. Fourni par vulture.com Archiv
Los Angeles Times, 17/06/2019
© Tous droits réservés Los Angeles Times. Fourni par Los Angeles Times Archiv
09/07/2019
© Tous droits réservés Filmbulletin. Fourni par Filmbulletin Archiv
Deutsche Welle, 17/06/2019
© Tous droits réservés Deutsche Welle. Fourni par Deutsche Welle Archiv
Luc Besson: My First Movie
/ DP/30: The Oral History of Hollywood
en / 07/04/2015 / 4‘05‘‘

Sasha Luss: Runway walks (compilation)
N.N. / Runway Collection
en / 05/01/2018 / 3‘33‘‘

Données du filmo

Genre
Action, Policier/Thriller
Durée
119 Min.
Langue originale
Anglais
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation6,6/10
IMDB:
6,6 (24170)
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes

Casting & Equipe techniqueo

Sasha LussAnna
Luke EvansAlex Tchenkov
Helen MirrenOlga
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Luc Besson: My First Movie
DP/30: The Oral History of Hollywood, en , 4‘05‘‘
s
Sasha Luss: Runway walks (compilation)
Runway Collection, en , 3‘33‘‘
s
gPresse écrite
Critique Première
Thomas Baurez
s
Critique The Los Angeles Times
Noel Murray
s
Portrait of actress and model Sasha Luss
vulture.com / Chris Lee
s
The controversy surrounding the film's release
Los Angeles Times / Amy Kaufman, Ryan Faughnder
s
Critique Filmbulletin
Lukas Foerster
s
"Anna": Die letzte Hoffnung für Luc Besson?
Deutsche Welle / Jochen Kürten
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.