Offrez cinefile! Commandez des bons cadeaux de 25 ou 50CHF ou un abonnement annuel ici!

Portrait de la jeune fille en feu

Céline Sciamma, France, 2019o

s
vretour

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

Il y a du souffle dans la visée de Sciamma, et dans son geste artistique. De l’ampleur décuplée par son travail sur la retenue et la frustration. De la maestria dans sa science de la durée. Une croyance profonde dans son art et dans sa capacité de transmission.

Olivier Pélisson

L’éclosion de l’amour entre deux femmes, une peintre et son modèle, en 1770. Le désir, la création, l’émancipation, filmés avec autant d’élégance que de lyrisme.

Jacques Morice

Portrait de la jeune fille en feu appartient désormais aux plus grands films romantiques du cinéma français, porté par ce duo d'exception que sont les deux comédiennes principales qui savent comme personne mélanger la brûlure et la caresse.

La Rédaction

Frankreich, 1770: Eine Künstlerin (Noémie Merlant) kommt aus Paris auf eine Bretagne-Insel, um das Porträt einer Frau anzufertigen (Adèle Haenel), die bald heiraten soll. Über dem Malen verlieben sie sich. Céline Sciammas in Cannes prämierter Film ist eine brillante Studie über die (Selbst)Darstellung von Frauen. Und darüber, dass man zu zweit sein muss, um ein Bild, eine Erinnerung zu erschaffen. Meisterinnenwerk.

Philipp Stadelmaier

Jede Einstellung ist ein Gemälde in diesem langsamen, aber ungeheuer spannungsvollen Film; jede Sekunde, denkt man, könnte alles explodieren. Bild für Bild wird aufgefaltet, wie die zwei Frauen lernen, sich selbst und einander neu zu sehen und ihrem ganz eigenen Feuer auf die Spur zu kommen -- gegen alle Regeln des männlichen Blicks. Ein berauschender Film über (weibliche) Kunst und Liebe.

Christine Lötscher

Galerie photoso

Filmexplorer, 23/09/2019
© Tous droits réservés Filmexplorer. Fourni par Filmexplorer Archiv
Le Temps, 16/09/2019
© Tous droits réservés Le Temps. Fourni par Le Temps Archiv
aVoir-aLire.com, 13/09/2019
© Tous droits réservés aVoir-aLire.com. Fourni par aVoir-aLire.com Archiv
The Playlist, 19/05/2019
© Tous droits réservés The Playlist. Fourni par The Playlist Archiv
30/10/2019
© Tous droits réservés Süddeutsche Zeitung. Fourni par Süddeutsche Zeitung Archiv
19/05/2019
© Tous droits réservés critic.de. Fourni par critic.de Archiv
Interview avec Noémie Merlant, Adèle Haenel et Céline Sciamma
/ Film Francophone d'Angoulême
fr / 23/05/2019 / 15‘21‘‘

Fast Life - Adèle Haenel
/ Konbini
fr / 29/10/2018 / 3‘39‘‘

Interview with director Céline Sciamma and main actress Adèle Haenel
/ vpro cinema
en / 23/05/2019 / 8‘09‘‘

Podcast: Weibliche Blicke – Cannes
De / critic.de
de / 17‘50‘‘

Données du filmo

Autres titres
Portrait of a Lady on Fire EN
Genre
Drame, Historique, Romance
Durée
119 Min.
Langue originale
Français
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation8,3/10
IMDB:
8,1 (68480)
Cinefile-User:
8,6 (37)
Critiques :
9,1 (9) q

Casting & Equipe techniqueo

Noémie MerlantMarianne
Adèle HaenelHéloïse
Luàna BajramiSophie
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Interview avec Noémie Merlant, Adèle Haenel et Céline Sciamma
Film Francophone d'Angoulême, fr , 15‘21‘‘
s
Fast Life - Adèle Haenel
Konbini, fr , 3‘39‘‘
s
Interview with director Céline Sciamma and main actress Adèle Haenel
vpro cinema, en , 8‘09‘‘
s
gPresse écrite
Critique Filmexplorer
Emilien Gür
s
Critique Le Temps
Antoine Duplan
s
Critique aVoir-aLire.com
Julien Dugois
s
Critique The Playlist
Caroline Tsai
s
Critique Süddeutsche Zeitung
Philipp Stadelmaier
s
Critique critic.de
Till Kadritzke
s
hAudio
Podcast: Weibliche Blicke – Cannes
critic.de / de / 17‘50‘‘
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.