Pranzo di ferragosto

Gianni Di Gregorio, Italie, 2008o

s
vretour

Gianni, 50 ans et des poussières, vit avec sa maman dans un grand appartement au coeur de Rome, où il s'occupe de tout : cuisine, ménage et courses. Acculés par les dettes, l'ensemble de la copropriété menace de les expulser car ils n'ont pas payé leurs charges depuis plusieurs années. Le syndic d'immeuble, Alfonso, propose alors à Gianni un marché insolite : garder sa mère pendant le week-end du 15 août, contre l'effacement de cette dette. Le jour dit, Gianni voit arriver non seulement la mère d'Alfonso, mais aussi sa tante. Victime d'un malaise, Gianni appelle son ami médecin, qui lui demande à son tour un service.

Un vent de fraîcheur, un style coulé et organique, au diapason de l'hédonisme du récit. La force du film est qu'il n'appuie rien.

Vincent Ostria

Gianni Di Gregorio a réussi une comédie poignante et piquante, explorant avec autant de délicatesse que de lucidité les tourments nombreux, les vices inévitables et les vertus pérennes d'une brochette de (très) vieilles dames.

Danièle Heymann

Gianni Di Gregorio sait faire vivre ses personnages et transformer ce 15 août romain en un petit théâtre savoureux, duel puis apprivoisement d'ego spectaculaires.

Aurélien Ferenczi

It's a wonderfully patient, delicately observed film; warm, generous, never for a moment sentimental or patronising, never exploiting dottiness and eccentricity.

Philip French

Ein Römer Wohnung voller Nebenzimmerchen, Nippes und kleiner Balkone. Ein ewiger Sohn, der auf die sechzig zu geht, und beim Dauernippen am Weisswein seine steinalte Mamma umsorgt. Schliesslich vier eigensinnige alte Damen, die schwerer zu hüten sind als ein Sack Flöhe: Das ist alles, was es braucht für einen wunderbaren kleinen Film, wenn der Autor und Regisseur das, was er zeigt, so gut kennt und so sehr liebt wie Gianni Di Gregorio. Traumwandlerisch sicher trifft Di Gregorio hier stets den richtigen Ton, beobachtet italienische Lebensart, ohne sie zu beschönigen, gibt der Exzentrik ihren Raum, ohne sie zu strapazieren, und verliert sein heimliches Thema nie aus dem Blick: La vita all'italiana (und anderswo) ist ein ständiges Aushandel von Kompromissen, Reüssieren und Resignieren gehen Hand in Hand.

Andreas Furler

Unprätentiös und ganz nah dran am römischen Alltagsleben zeichnet Di Gregorio mit einfachen Mitteln eine liebevolle Skizze italienischen Familienlebens; das Klischee des Sohnes über fünfzig, der noch zuhause lebt und alles tut, um es "la mamma" recht zu machen, mischt sich mit behutsamen und aufmerksamen Studien über das Altwerden.

Marieke Steinhoff

Galerie photoso

The Guardian, 15/04/2009
© Tous droits réservés The Guardian. Fourni par The Guardian Archiv
The Guardian, 13/05/2002
© Tous droits réservés The Guardian. Fourni par The Guardian Archiv
The Guardian, 13/02/2017
© Tous droits réservés The Guardian. Fourni par The Guardian Archiv
filmzentrale.com, 29/04/2009
© Tous droits réservés filmzentrale.com. Fourni par filmzentrale.com Archiv
schnitt.de, 29/04/2009
© Tous droits réservés schnitt.de. Fourni par schnitt.de Archiv
Mammoni: The Mama's Boys of Italy
/ 60 Minutes
en / 08/04/2020 / 12‘45‘‘

Données du filmo

Autres titres
Das Festmahl im August DE
Le déjeuner du 15 août FR
Mid-August Lunch EN
Genre
Comédie, Drame
Durée
73 Min.
Langue originale
Italien
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation7,0/10
IMDB:
7,0 (3870)
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes q

Casting & Equipe techniqueo

Gianni Di GregorioGianni
Valeria De FranciscisValeria (Gianni's Mother)
Maria CalìTia Maria (Alfonso's Aunt)
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Mammoni: The Mama's Boys of Italy
60 Minutes, en , 12‘45‘‘
s
gPresse écrite
Critique The Guardian
Philip French
s
Italian Men and Their Mothers
The Guardian / Rebecca Pike
s
Interview with Gianni di Gregorio
The Guardian / Thomas Dawson
s
Critique filmzentrale.com
Silvia Hallensleben
s
Critique schnitt.de
Marieke Steinhoff
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.