Découvrez notre nouvel outil de commande de bons-cadeaux. Nouveau: bons numériques immédiatement imprimables.

Frauennot - Frauenglück

Eduard Tissé, Sergei Eisenstein, Suisse, 1930o

s
vretour

Le producteur suisse Lazar Wechsler est à l'origine de ce film pédagogique sur l'avortement et l'accouchement en 1929. La première partie se concentre sur des exemples d'avortements illégaux répandus dans des circonstances horribles, tandis que la deuxième partie vante les avantages de la technologie hospitalière moderne en prenant l'exemple d'un avortement (médicalement indiqué), d'une césarienne et d'un accouchement naturel. Tourné juste à la fin de l'ère du film muet, le film a ensuite été révisé et mis en musique plusieurs fois. Le projet d'édition filmo présente la version mise en musique de 1936 puis (à partir de la minute 57) la version du film muet de 1929 avec la musique live d'André Desponds.

Produit par Praesens en 1929, d’abord en tant que film muet, Frauennot – Frauenglück (Misères de femmes – Joies de femmes) est un monument du cinéma : non seulement à cause des turbulences suscitées par sa genèse, sa réception et sa diffusion, mais aussi parce que la grossesse, la naissance et l’avortement (illégal) n’avaient encore jamais été montrés au cinéma de cette manière. Partout dans le monde, de larges franges du public sont montées au créneau, de sorte que la censure a exigé des coupures. Les prises de vues documentaires d’une césarienne filmée par Emil Berna à la clinique gynécologique de l’Université de Zurich ont fait sensation mais aussi scandale. (Extrait)

Margrit Tröhler

Der erste (und für lange Zeit letzte) mutige Versuch im Schweizer Film, sich mit dem Thema Abtreibung zu befassen. Lazar Wechsler wollte einen Film über Geburt und Abtreibung drehen. Er verpflichtete dafür den damals im Westen auf Reisen befindlichen sowjetischen Regisseur Sergej M. Eisenstein, der seinen Assistenten Alexandrow und seinen Kameramann Tisse mitbrachte. In der Folge scheint Eisenstein jedoch vor allem als Anreger und Berater gewirkt zu haben, während er die eigentliche Regie Eduard Tisse überliess. Der Film zerfällt in zwei Teile: Im ersten Teil über die Abtreibung dominieren die Spielszenen, im zweiten Teil werden zum Thema Geburt Dokumentaraufnahmen verwendet, die Emil Berna bereits vor Ankunft der drei Russen gedreht hatte.

anonym

Galerie photoso

Die Wochenzeitung, 30/08/2017
© Tous droits réservés Die Wochenzeitung. Fourni par Die Wochenzeitung Archiv
Swissinfo, 24/12/2019
© Tous droits réservés Swissinfo. Fourni par Swissinfo Archiv
Historisches Lexikon der Schweiz, 12/10/2011
© Tous droits réservés Historisches Lexikon der Schweiz. Fourni par Historisches Lexikon der Schweiz Archiv
Aargauer Zeitung, 27/01/2021
© Tous droits réservés Aargauer Zeitung. Fourni par Aargauer Zeitung Archiv
cyranos.ch, 27/01/2021
© Tous droits réservés cyranos.ch. Fourni par cyranos.ch Archiv
Die Geburt im Film
/ SRF
de / 27/10/2009 / 05‘25‘‘

Eisenstein's Methods of Montage Explained
/ Nitty Gritty Studios
en / 26/07/2017 / 05‘44‘‘

Données du filmo

Autres titres
Misery and Fortune of Woman EN
Genre
Drame, Documentaire
Durée
118 Min.
Langue originale
Allemand
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation6,4/10
IMDB:
6,4 (96)
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes

Casting & Equipe techniqueo

Johannes Steiner
Eduard TisséRéalisateurs
Sergei EisensteinRéalisateurs
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Die Geburt im Film
SRF, de , 05‘25‘‘
s
Eisenstein's Methods of Montage Explained
Nitty Gritty Studios, en , 05‘44‘‘
s
gPresse écrite
Porträt über Sergei Eisenstein
Die Wochenzeitung / Franziska Meister
s
Der verschollene Film des Sergei Eisenstein
Swissinfo / Christophe Vuilleumier
s
Die Geschichte der Abtreibung in der Schweiz
Historisches Lexikon der Schweiz / Ursula Gaillard
s
Der Kampf um die Freigabe des Films im Aargau
Aargauer Zeitung / N.N.
s
Porträt Lazar Wechsler und Praesens Film
cyranos.ch / N.N.
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.