France

Bruno Dumont, Belgique, France, 2021o

s
vretour

France de Meurs est une journaliste vedette parisienne, tiraillée entre la télévision, une guerre lointaine et le tumulte de sa vie familiale trépidante. Après un accident de la route dans lequel elle blesse une piétonne, son monde trépidant s'écroule. Alors que France tente de ralentir sa vie et de se retirer dans une vie simple et anonyme, elle est hantée par sa célébrité.

Tout le monde connaît Léa Seydoux. Ce n’est pas une actrice, mais une image, simplement une image. Impossible de tourner un film avec elle : aucun rôle ne saurait échapper à l’emprise diffuse de son aura, qui fait s’évaporer tout personnage qu’elle essaie d’incarner. Pour en tirer quelque chose, ou plutôt quelqu’un, il faut donc travailler contre elle, comme l’a compris jusqu'à présent un seul cinéaste, Bruno Dumont, dans un film à l’écriture boiteuse, mais génial dans sa trouvaille : confier à Léa Seydoux le rôle d’une star médiatique, c’est-à-dire d’elle-même. Journaliste politique, son personnage présente chaque jour une émission télévisuelle à large audience. Elle ne connaît que les devants de la caméra, et lorsque vient le temps de se retirer de l’écran – parce que la vie, celle qu’elle n’a pas, finit par déborder la mise en scène, la sienne – tout s’écroule. Bruno Dumont filme alors une image cassée, une star déclassée, le visage de Léa Seydoux saisi par un doute, peut-être, alors qu’un voile de tristesse couvre son regard. C’est à ce prix-là, chèrement payé, que la vedette, enfin, devient actrice. Cela s’appelle l’école de la vie, et c'est du cinéma, bien sûr.

Émilien Gür

Avec son film France, Bruno Dumont signe une satire grinçante et virtuose de notre monde contemporain à travers le portrait d’une journaliste vedette d’une chaîne d’info en continu incarnée par Léa Seydoux.

Céline Rouden

Non dénué d’humour mais sombre et glaçant, France est aussi le film le plus ouvert et le moins « bizarre » de Bruno Dumont, porté par une Léa Seydoux magistrale qui passe du cynisme le plus carnassier à la mélancolie la plus tenace.

Serge Kaganski

Galerie photoso

Bande à Part, 19/11/2023
© Tous droits réservés Bande à Part. Fourni par Bande à Part Archiv
Culturopoing.com, 19/11/2023
© Tous droits réservés Culturopoing.com. Fourni par Culturopoing.com Archiv
Film Threat, 09/12/2021
© Tous droits réservés Film Threat. Fourni par Film Threat Archiv
The Film Stage, 19/07/2021
© Tous droits réservés The Film Stage. Fourni par The Film Stage Archiv
artechock.de, 19/11/2023
© Tous droits réservés artechock.de. Fourni par artechock.de Archiv
epd Film, 26/05/2022
© Tous droits réservés epd Film. Fourni par epd Film Archiv
"France" : le face-à-face critique
/ Télérama - Festival de Cannes
it / 23/08/2021 / 3‘14‘‘

L'invitée de 7H50 - Léa Seydoux
De Hélène Roussel / France Inter
fr / 9‘45‘‘

L'invité des matins : Bruno Dumont
De Chloë Cambreling et Guillaume Erner / France Culture
fr / 15‘33‘‘

Données du filmo

Genre
Comédie, Drame
Durée
133 Min.
Langue originale
Français
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation5,9/10
IMDB:
5,9 (4416)
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes

Casting & Equipe techniqueo

Léa SeydouxFrance de Meurs
Blanche GardinLou
Benjamin BiolayFred de Meurs
PLUS>

Bonuso

iVidéo
"France" : le face-à-face critique
Télérama - Festival de Cannes, it , 3‘14‘‘
s
gPresse écrite
Critique Bande à Part
Olivier Bombarda
s
Critique Culturopoing.com
Emmanuel Le Gagne
s
Critique Film Threat
Ray Lobo
s
Critique The Film Stage
David Katz
s
Critique artechock.de
Dunja Bialas
s
Critique epd Film
Gerhard Midding
s
hAudio
L'invitée de 7H50 - Léa Seydoux
France Inter / fr / 9‘45‘‘
s
L'invité des matins : Bruno Dumont
France Culture / fr / 15‘33‘‘
s
Nous utilisons des cookies. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données