Fly Me to the Moon

Greg Berlanti, USA, 2024o

s
vretour

En 1968, la NASA engage Kelly Jones, une publicitaire pur sang, pour redorer le blason du programme Apollo auprès des sponsors et des politiciens. Cole, le directeur du programme, s'indigne de la commercialisation éhontée de la mission lunaire sacrée par Kelly. Moe, le représentant du gouvernement, exige d'elle qu'elle tourne une fausse version de l'atterrissage en studio, par mesure de sécurité. Le moyen de pression de Moe : il sait que le curriculum de Kelly est une pure escroquerie et que la publicitaire est quasiment née pour faire de l'escroquerie.

L'alunissage du 20 juillet 1969 était-il une mise en scène ? Les scènes légendaires où des bonshommes Michelin bondissent sous la lumière aveuglante du soleil ont-elles été tournées en studio ? Certain·e·s le pensent encore aujourd'hui. Pour son centième anniversaire, le studio hollywoodien Columbia fait de la célèbre théorie du complot l'accroche d'une comédie estivale qui joue avec cette imposture de manière aussi drôle que cohérente. Scarlett Johansson incarne Kelly, une spécialiste en marketing, engagée au départ dans l'industrie automobile, qui n'hésite pas à simuler une grossesse pour convaincre ses patrons de lui refiler une voiture de sport adaptée à la taille d'une famille. La NASA fait appel à ce génie de la vente afin de décrocher des sponsors et des politicien·ne·s pour le programme Apollo, ce qui alarme les deux adversaires de Kelly : d'une part, le coordinateur en chef d'un sérieux redoutable (interprété par un Channing Tatum dénué de charme), qui s'indigne de la commercialisation éhontée de la mission, et d'autre part, un impénétrable intrigant au service du gouvernement (incarné par un Woody Harrelson délicieusement malin), qui contraint Kelly à réaliser une version mise en scène de l'alunissage en cas d'échec. Les éléments de l'intrigue sont connus, leur développement est parfois laborieux dans le long dernier acte et n'échappe pas à quelques clichés pénibles comme le metteur en scène efféminé du faux alunissage ou le passé traumatique du coordinateur en chef. Scarlett Johansson maintient toutefois la fusée de divertissement à l'altitude programmée grâce à son entrain comique, aidée par l'écriture de son personnage : c'est un point d'honneur que Kelly ait plus de choses à se reprocher que l'on ne le pense au départ, tout comme il est logique qu'un imposteur de talent soit aussi la meilleure publicitaire pour une mission inaugurée elle-même comme un pur bluff. L'astuce de Kelly est la suivante : un pragmatisme sans compromis dans toutes les situations possibles et imaginables. Une stratégie tout à fait appropriée au vu de la romance que le scénario lui fait finalement vivre comme s'il s'agissait d'une évidence.

Andreas Furler

Galerie photoso

Données du filmo

Autres titres
To the Moon DE
Genre
Comédie, Romance
Durée
132 Min.
Langue originale
Anglais
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluationk.A.
IMDB:
n.d.
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes

Casting & Equipe techniqueo

Scarlett JohanssonKelly Jones
Channing TatumCole Davis
Woody HarrelsonMoe Berkus
PLUS>
Nous utilisons des cookies. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données