La grande bellezza

Paolo Sorrentino, Italie, France, 2013o

s
vretour

Rome dans la splendeur de l’été. Jep Gambardella jouit des mondanités de la ville. Journaliste à succès, séducteur impénitent, il a écrit dans sa jeunesse un roman qui lui a valu un prix littéraire et une réputation d’écrivain frustré : il cache son désarroi derrière une attitude cynique et désabusée qui l’amène à poser sur le monde un regard d’une amère lucidité. Revenu de tout, Jep rêve parfois de se remettre à écrire, traversé par les souvenirs d’un amour de jeunesse auquel il se raccroche, mais y parviendra-t-il ? Surmontera-t-il son profond dégoût de lui-même et des autres dans une ville dont l’aveuglante beauté a quelque chose de paralysant.

La Grande Bellezza a remporté plus de 50 prix internationaux, dont quatre européens, l'Oscar et le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère. Contre cet enthousiasme, les critiques se sont plaints que le grand cirque d'un Fellini et l'âme d'un Antonioni étaient ici datés. En effet, les références sont sans équivoque : Toni Servillo déambule avec tant de douceur et d'ironie dans le chic romain comme l'a fait Marcello Mastroianni dans les La dolce vita et La notte de 1960, l'omniprésence du passé rappelle Otto e mezzo, l'exagération dans le grotesque de Casanova, Roma, Satyricon ... Mais elle ne s'arrête pas au déjà vu, car Sorrentino, pour sa part, a une passion irrépressible pour l'artisanat cinématographique et propose ses propres idées de mise en scène. Malgré toutes les réserves, La Grande Bellezza reste l'un des grands feux d'artifice cinématographiques des années 2010.

Andreas Furler

Fellini : son ombre plane sur La Grande Bellezza ; non comme modèle à imiter, mais comme source d'inspiration. Sans jamais perdre de son ironie, Paolo Sorrentino passe insensiblement, irrésistiblement, de la démesure à la retenue.

Pierre Murat

Paolo Sorrentino (This Must Be the Place) hat für diese bezaubernde Komödie einen Haufen schräger Episoden zu einer Assoziationskette mit viel Bling-Bling zusammengehängt. La grande bellezza ist ein ultraschrilles Leinwand-Fresko, im Stil irgendwo zwischen Michelangelo, Fellini und David LaChapelle, dem Kitsch-Pop-Surrealisten.

Andreas Scheiner

Stilisierter, gefälliger Bilderbogen über das mondäne Leben des alternden Playboys Jep im hochsommerlichen Rom. Hinter der "Großen Schönheit" klafft ein wenig Nostalgie - und das große Nichts. Paolo Sorrentino plündert dabei Federico Fellini und reduziert ihn auf einen morbiden Schick. Besteht seine eigene Begabung nur darin, sie doppelt zu unterstreichen?

Philipp Stadelmaier

Galerie photoso

Ecran Large, 21/05/2013
© Tous droits réservés Ecran Large. Fourni par Ecran Large Archiv
Variety, 19/05/2013
© Tous droits réservés Variety. Fourni par Variety Archiv
The Guardian, 04/09/2013
© Tous droits réservés The Guardian. Fourni par The Guardian Archiv
indiewire.com, 21/02/2014
© Tous droits réservés indiewire.com. Fourni par indiewire.com Archiv
30/07/2013
© Tous droits réservés Filmbulletin. Fourni par Filmbulletin Archiv
Interview with Paolo Sorrentino
/ cinetfo
en / 19/01/2014 / 8‘13‘‘

Video Essay: Fellini and Sorrentino filming Rome
/ Simone Ceresato
en / 17/12/2016 / 15‘27‘‘

Kameraarbeit von DOP Luca Bigazzi für Sorrentinos Filme
Riccardo Fusetti / Riccardo Fusetti
en / 17/12/2016 / 3‘06‘‘

Besprechung
De / SRF
de / 45‘12‘‘

Données du filmo

Autres titres
La Grande Bellezza - Die große Schönheit DE
The Great Beauty EN
Genre
Comédie, Drame
Durée
142 Min.
Langue originale
Italien
Prix importants
Oscar 2014 : Meilleur film non anglophone
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation7,6/10
IMDB:
7,8 (83417)
Cinefile-User:
7,4 (14)
Critiques :
6,3 (3) q

Casting & Equipe techniqueo

Toni ServilloJep Gambardella
Carlo VerdoneRomano
Sabrina FerilliRamona
PLUS>

Bonuso

iVidéo
Interview with Paolo Sorrentino
cinetfo, en , 8‘13‘‘
s
Video Essay: Fellini and Sorrentino filming Rome
Simone Ceresato, en , 15‘27‘‘
s
Kameraarbeit von DOP Luca Bigazzi für Sorrentinos Filme
Riccardo Fusetti, en , 3‘06‘‘
s
gPresse écrite
Critique Ecran Large
Sandy Gillet
s
Critique Variety
Jay Weissberg§
s
Critique The Guardian
Peter Bradshaw
s
Interview with Paolo Sorrentino
indiewire.com / Chiara Spagnoli Gabardi
s
Critique Filmbulletin
Michael Ranze
s
hAudio
Besprechung
SRF / de / 45‘12‘‘
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.